le talion



Un homme sous les barreux, prisonnier de son imaginaire, rêve d'Absolu

Il voudrait croire en l'homme et à son amitié mais déçu, il préfère le Soleil et ses rayons parfois meurtriers.

Création et destruction cohabitent Albert tel que la chaleur du Soleil en lui.

Par dérision ou désespoir, il se prendra pour le fils su Soleil qui renaîtra tous les matins. Le soleil du coeur qui est le centre de tout.

Mais il sait aussi que le soleil enfante et dévore ses enfants alors Albert se prépare des recettes gastronomiques... érotisme déviant ou cannibalisme spirituel.

Pour lui, c'est ravir au monde que d'ôter de la vie , l'amitié(Cicéron).

Soit sage, ô ma douleur et tiens-toi tranquille.(Baudelaire)

Le pourra-t-il?